«

»

mar
10

CM2#Prix du roman-3

Prix du roman : rencontre avec l’auteure de Mémé Dusa

Le mercredi 8 mars, nous sommes retournés à la bibliothèque Anne-Frank, pour rencontrer Anne Schmauch, auteure de Mémé Dusa, l’un des sept ouvrages du prix du roman. Son plus gros livre jusqu’à présent.

Âgée de 38 ans, Anne Schmauch « a commencé à écrire pour de vrai, pour gagner sa vie », il y a huit ans, après des études de lettres et d’histoire de l’art. Elle a d’abord été professeure de français et a travaillé dans une galerie d’art. « Il n’y a pas d’âge pour devenir écrivain, il suffit d’écrire », dit-elle. Se qualifiant  cependant d’ « auteur » plutôt que d’ « écrivain », elle a écrit pour l’instant quatre romans et en prépare actuellement un cinquième, consacré au Minotaure, ainsi qu’une « série en plusieurs volumes, qui se passe au temps de l’antiquité romaine ». Elle rédige également des histoires pour les magazines J’aime lire et Je bouquine, et exerce d’autre part le métier de correctrice pour une maison d’édition. « Je travaille toujours sur plusieurs projets à la fois. »

Son inspiration « peut venir de partout, quelqu’un que je connais, un documentaire que j’ai lu, un événement. Les idées, en général, je les ai quand je suis concentrée devant mon ordinateur. C’est facile de commencer une histoire, mais au milieu d’un livre, d’un projet, d’un récit, il m’arrive de manquer d’inspiration ». Un voyage en Grèce chez une amie grecque avec laquelle elle a « visité beaucoup de ruines » est à l’origine de « Mémé Dusa », et puis, elle « aime la mythologie ». Elle s’est aussi inspirée de sa propre grand-mère et de ses relations avec son frère quand ils étaient enfants.

Anne travaille chez elle. « Je peux travailler beaucoup quand il faut rendre un texte urgent, sinon je travaille normalement, ce sont des journées standard, confie-t-elle. J’adore ce métier, il est précaire mais on est assez libre. » À ceux qui voudraient devenir écrivains, elle recommande de ne pas se décourager. « Pas mal de textes sont refusés par les éditeurs. Il faut les retravailler puis les reproposer », conseille-t-elle.

La classe de CM2

 

Mémé Dusa, roman d'Anne Schmauch, s'inspire de la mythologie grecque et du personnage de Médusa.

La bibliothèque Anne-Frank nous a accueillis dans son petit amphithéâtre. Une classe de 6e du collège Pierre-Norange nous accompagnait.

Anne Schmauch face à son jeune public.

À la fin de la séance, Anne nous a dédicacé son roman.

Et voilà le travail...

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser les balises HTML suivantes : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Charte de Passerelle